Articles

Concertation sur les Briques Rouges en vue d'une création de ZAC

Image
Les Briques Rouges font l'objet d'un projet de démolition, de restructuration urbaine, de concertation préalable à la création d'une zone d'aménagement concertée. Vous pouvez écrire vos doléances et observations sur le registre en mairie ou à l'adresse suivante : De :  concertation-vigneux < concertation-vigneux@grandparisamenagement.fr > Envoyé :  mercredi 17 février 2021  Objet :  RE: ZAC du 8 mai 1945 l Demande du dossier et des dates d'atelier / visites / rencontres Madame, Nous vous remercions pour l’intérêt que vous portez à la concertation menée sur la place du 8 mai 1945 à Vigneux-sur-Seine. Une première rencontre avec les habitants a eu lieu ce matin sur le marché de la Patte d’Oie et nous travaillons actuellement sur l’élaboration d’un calendrier précisant les prochaines étapes de la concertation. Nous vous en informerons très prochainement. Le projet urbain se définissant en partie avec les habitants, à ce jour nous n’avons pas d’éléments assez

Non, le permis de Cogedim n'est ni gelé, ni annulé...

Image
Monsieur Le Maire a sans doute parlé un peu trop vite dans l'article du Parisien intitulé "Vigneux-sur-Seine : le maire veut faire passer la ville au vert" , le projet immobilier de 750 logements du promoteur Cogedim n'est ni gelé, ni annulé.  Les habitants de Port Premier, les riverains et l'association RENARD font actuellement une campagne de financement pour les actions en justice. Le maire ayant relancé la procédure pour nous débouter par un mémoire le 20 juillet 2020. Campagne de financement appel aux dons pour la protection des Rives de la Seine : https://www.helloasso.com/associations/r-e-n-a-r-d/formulaires/2 Le projet de 750 logements n'est donc pas annulé comme il le prétend ici : Extrait du l'article publié le 15 novembre 2020 à 16h16 : « Construire mieux et en concertation avec les habitants » "En bord de Seine, la ville compte aussi donner sa priorité à la protection du site de Port Premier. « Nous avons annulé un projet de construction

Draveil l Mise en demeure et Rassemblement ce lundi 9 décembre 10h00

Image
Mise en demeure de suspendre l’exécution des travaux d'abattage d'arbres et de respecter la réglementation La mise en demeure est partie vendredi 6 décembre en mairie de Draveil. La commune va-t-elle prendre le risque d'abattre les 120 Tilleuls supplémentaires lundi 9 décembre 2019 ? Un rassemblement à 10h00 est organisé devant le monument aux morts de l'avenue Marcelin Berthelot  :  https://www.facebook.com/events/718458218661688/ - pour constater l'abattage des arbres - pour lancer l'alerte à la population, ce dossier n'a pas toutes les autorisations nécessaires, il va détruire l'habitat d'espèces protégées, abattre des arbres vivant et non dangereux, détruire un corridor écologique. C'est important, les élus ne peuvent plus se permettre d'agir ainsi, l'urgence climatique ne leur parle pas, est ce que l'urgence de se voir condamner devant les tribunaux leur parlera ? Les actions sont en cours nous avons besoin de vous

Appel à relais pour les dons "Sauvons les tilleuls de l'allée Berthelot"

Image
Nous avons besoin de relais pour collecter les dons afin de pouvoir réparer toute atteinte à la biodiversité en Île de France et ici avec un sujet précis sur la cause des arbres (habitat), des espèces protégées, des corridors écologiques (liens vitaux entre les habitats) . Notre association a pour objectif la préservation de la biodiversité et du cadre de vie de tous les franciliens depuis plus de 35 ans. Dans cette action, il s'agit de protéger un élément patrimonial du paysage qui a aussi une fonctionnalité écologique : le corridor pour l’habitat des espèces protégées. Nous ne savons pas si au vu des contraintes en sous-sol, cette allée pourra retrouver des arbres aussi grands et redevenir un corridor écologique : les conduites de distributions impactant fortement le Site patrimonial remarquable qui a pris la forme d'une AVAP en juin 2017, un outil adapté à une gestion cohérente de territoires sur lesquels les enjeux de conservation du patrimoine sont pourtant domina